Cet espace vous permet d’accéder aux réponses des questions les plus fréquemment posées. Cliquez sur les questions pour découvrir les éléments de réponse. Cette foire aux questions vous permettra de mieux comprendre les enjeux et le fonctionnement de notre dispositif. Bonne lecture !

Qu’est-ce qu’une entreprise innovante pour START-UP & GO ?

Notre définition de l’entreprise innovante part de l’analyse des besoins et attentes du marché ciblé et non d’une approche technique.

Les produits ou services proposés peuvent se situer dans différents champs d’innovation: innovation sociale, sociétale ou environnementale, innovation d’usage ou de service, innovation technologique…

Dans tous les cas, la caractéristique commune de ces projets est  d’avoir apporté, au moment du lancement, face à la concurrence et pour la première fois, un avantage décisif et durable pour les clients, utilisateurs ou consommateurs.

Dans tous les cas, le projet peut également intégrer un contenu technologique plus ou moins intense.

A qui dois-je m’adresser pour demander un financement par le dispositif Start-Up & Go ?

Pour déposer une demande de financement, vous devez contacter un de nos accompagnateurs agréés en fonction de votre département et selon le stade auquel vous êtes dans votre projet (Émergence, Création, Développement).

Où puis-je me procurer un dossier de demande ?

Le dossier de demande est remis par l’accompagnateur agréé à l’issue de la présentation de votre projet s’il correspond aux critères d’éligibilité du dispositif.

Comment le dispositif START-UP & GO peut-il m’aider ?

START-UP & GO soutient les entreprises innovantes aux étapes les plus stratégiques de la création d’entreprise, et pour lesquelles il leur est difficile d’avoir recours uniquement aux financements privés : au stade de l’émergence du projet, au moment de la création de votre entreprise, dans la phase de développement de votre activité.

START-UP & GO vous propose un soutien financier adapté aux besoins des jeunes entreprises innovantes et un accompagnement par une structure agréée.

Faut-il avoir été financé par Start-Up & Go Emergence pour pouvoir demander un financement sur un autre volet du dispositif ?

Les trois financements peuvent être demandés indépendamment, mais le but de START-UP & GO est aussi d’accompagner les entreprises le plus longtemps possible, de l’émergence à la fin du développement, pour arriver à la pérennisation de l’activité.

Quelles sont les conditions d’accès à l’aide START-UP & GO Emergence pour les porteurs de projet?

Le porteur principal ne doit pas être par ailleurs dirigeant ou mandataire social d’une autre société au moment du dépôt d’un dossier de demande.

Le projet concerné ne doit pas avoir été lauréat du concours I-Lab de Bpifrance.

Je vais déposer un brevet. Cette dépense peut être prise en charge par l’aide START-UP & GO Emergence ?

Les frais de rédaction et de dépôt d’un brevet ne peuvent pas être prises en charge par la subvention START-UP & GO Emergence.

En matière de brevet, seules les études juridiques portant sur l’antériorité, la brevetabilité ou la liberté d’exploitation peuvent être financées.

Quelles sont les dépenses prises en charge par START-UP & GO Emergence ?

L’aide START-UP & GO Emergence prend en charge des prestations de conseil externe.

Ces prestations doivent permettre l’expertise des aspects innovants du projet : conseils juridiques liés à l’innovation revendiquée, études de faisabilité technique, études de marché….

L’aide START-UP&GO Développement est obligatoirement couplée à une contrepartie financière : de quoi s’agit-il ?

Une fois obtenue, l’aide START-UP & GO Développement doit obligatoirement être complétée par un financement externe d’un montant minimum de 25 000 euros.

Ce financement externe peut être constitué d’un prêt bancaire, d’un crédit-bail, d’une aide à l’innovation Bpifrance, d’un apport en fonds propres.

Où mon entreprise doit-elle être localisée pour avoir accès à START-UP & GO Développement ?

Le siège social de l’entreprise doit être installé en région Auvergne Rhône Alpes.

Avoir un établissement secondaire dans la région ou exercer principalement son activité en Auvergne Rhône Alpes ne suffisent pas pour demander l’aide START-UP & GO Développement.